Un geste écologique et citoyen prôné par Landry Routhiau. Face à l’invasion du plastique, je vous propose d’en savoir davantage sur son invention.

En savoir plus sur Landry Routhiau

Ce jeune vendéen est issu du village de la Verrie. Il s’agit d’un lieu situé près des Herbiers en région Vendée.

Le but de Landry Routhiau est d’assainir la planète face au plastique envahisseur. Le jeune ingénieur a fait ses études au Canada.

Il a négligé des postes prometteurs dans l’automobile et le nucléaire en région parisienne pour leur préférer les voyages. En 2016, il fait un tour d’Europe du recyclage.

Passionné par la recherche de solutions face aux déchets, il s’enquiert des options développées par les européens pour se débarrasser du plastique.

Néanmoins, il ne trouve pas de solution satisfaisante.

L’initiative de Landry Routhiau

Le jeune ingénieur retourne dans sa Vendée natale. Il décide de créer la solution appropriée.

Pour trouver son fonds de roulement, il travaille au Puy du Fou dans le milieu de la restauration. Il collecte tous les bouchons de plastique.

En outre, il crée son entreprise de recyclage à titre d’auto-entrepreneur. Il fait plusieurs tests dans son atelier de 150 m².

Il regroupe le plastique issu de collectes auprès de particuliers et d’associations. Il mise sur les plastiques peu valorisés par l’Industrie.

Cela inclut des gobelets plastiques, des coupes de champagne en plastique ou les bouchons de bouteille. En effet, ces plastiques sont destinés majoritairement à l’enfouissement.

Les machines conçues par l’ingénieur vendéen

Quatre types de machines sont conçus. Il s’agit de deux broyeuses pour la découpe du plastique et la transformation en petits confettis.

Cela porte aussi sur une injecteuse manuelle en charge de la fonte du plastique, le moulage et la transformation en objets recyclés. Enfin, l’extrudeuse permet la fabrique d’objets plus volumineux.

Il faut retenir les parpaings en plastique destinés à la construction d’habitat, de cabanes de jardin, de niches de chiens. Il ne faut pas oublier les pinces à linges, les mousquetons et autres crédences.

Actuellement, l’atelier a permis la vente de plus de 30 machines à une clientèle de particuliers et des ONG.

Les autres réussites de l’ingénieur inventeur

Il a initié la branche française du collectif international Precious Plastic. Le but est le partage libre des plans des machines inventées sur Internet.

L’objectif revient à fédérer tous les micro-ateliers ouvrant dans le recyclage du plastique. Landry cible le déploiement à l’échelle des particuliers, des associations ainsi que des collectifs.

Il veut déployer à la fois les machines issues de son invention ainsi que son savoir-faire. Il veut nettoyer la planète des déchets plastiques pour le bienfait de tous.

Retrouvez d’autres projets ici.

Crédit Photo : planetaddict.com & ouest-france.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *