La filière de l’hydrogène va profiter d’un investissement de 1,9 milliards d’euros. Je vous livre plus de détails sur cette récente annonce gouvernementale.

Un aperçu de l’annonce gouvernementale

Au cours d’un déplacement dans l’Herault, le Président Emmanuel MACRON a proposé une nouvelle rallonge de 1,9 milliards d’euros pour la valorisation de l’hydrogène. Ce montant vient en supplément des 7 milliards destinés à la filière pour le Plan de relance France 2030.

Il s’agit du développement de l’hydrogène vert en faveur de l’écologie, de l’emploi et de la souveraineté de la France.

Les réactions du leader de Lhyfe

Président et fondateur de la firme Lhyfe, Matthieu Guesne se réjouit de cette annonce. Selon lui, les investissements portent sur la décarbonisation de l’industrie française et de la mobilité lourde.

Les investissements vont servir à soutenir les producteurs et les usagers de l’hydrogène. A l’heure actuelle, un bus est beaucoup onéreux en faisant appel à l’hydrogène par rapport à un moteur thermique diesel.

La chimie et l’acier émettent 2/3 des émissions de gaz à effet de serre.

Un enjeu pour la France

La France souhaite exporter de l’hydrogène en masse. La production écologique de l’hydrogène ouvre de nouveaux horizons pour Lhyfe.

En effet, cette société Vendéenne export de l’hydrogène à destination des Pays-Bas. Elle est en première ligne face aux investissements publics.

D’après le chef d’entreprise, les investissements doivent être beaucoup plus ambitieux, porter sur la recherche et la production d’hydrogène vert.

Les combats pour le futur

La bataille est nécessaire pour préserver l’environnement et faciliter l’avenir des futures générations.

Une économie de « guerre »est nécessaire pour miser à la fois sur le solaire, l’hydrogène et toutes les énergies vertes présentes.

A propos de l’hydrogène vert

En fait, c’est la molécule de dihydrogène ou H2. Or, ce gaz n’est pas disponible à l’état naturel. L’hydrogène à l’état naturel ou H2 est fréquente sur la planète terre.

Elle doit nécessairement combinée avec d’autres molécules. La récupération du dihydrogène est possible sous forme d’électricité par le biais d’une pile à combustible.

C’est le principe du moteur à l’hydrogène. Concrètement, le dihydrogène est un vecteur d’énergie. Il ne constitue pas une source d’énergie.

Au départ, la production provient de l’eau ou des hydrocarbures. Une dépense d’énergie est nécessaire afin d’u parvenir.

La molécule d’eau est symbolisée par le sigle H²O. Pour sa part, le carbone des hydrocarbures fait partie du méthane ou gaz naturel avec le sigle CH4.

Quant au pétrole, il est composé par des formules générales ou des molécules du vivant comme les fossiles. Retrouvez plus de thèmes ici.  

Crédit Photo : leparisien.fr & leparisien.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.