Les adeptes de la randonnée verte vont craquer pour Saint-Mathurin aux Sables-d’Olonne. Je vous fournis l’essentiel à connaitre sur la destination.

A propos de Saint-Mathurin

La commune rurale de Saint-Mathurin est établie sur une jolie colline. Elle est à  8 km de la Côte Atlantique.

Elle permet de faire de belles randonnées à l’assaut d’une nature bien préservée. L’Office du Tourisme des Sables-d’Olonne propose le guide « Balade et Vous ». La randonnée du Giraudet offre deux heures de découverte en partant du complexe sportif.

Il faut suivre la rue du Stade et poursuivre dans la rue de Champ Martin, la rue des Orchidées. Il faut continuer sur l’avenue des Sables, la rue des Acacias et la rue des Chênes.

Parvenu aux lieux-dits les Biottières, il suffit de traverser deux arcs et marcher durant 1,5 km pour rejoindre la D760.

Le parcours vers l’île d’Olonne

Il faut se rendre vers le Giraudet, du côté de la Chevetelière. Un croisement ouvre vers un chemin sinueux de 1,5 km.

En arrivant à la commune de l’île d’Olonne, la route de l’Audonière mène vers le Petit Plessis et les Noues. 

La randonnée est possible à pied ou à vélo.

Les origines de Saint-Mathurin

Saint-Mathurin dispose en bordure par le sud de la rivière la Vertonne et par la rivière l’Auzance par le nord. Fondée en 1873, Saint-Mathurin a fait partie de la Chapelle-Achard.

Le nom est issu du hameau de Saint-Mathelin. Du côté de la Chevetelière, des fouilles de 1997 ont permis de mettre à jour des fossés de l’âge Néolithique entre 2 000 et 5 000 avant Jésus-Christ.

Par ailleurs, des découvertes ont également dévoilés quarante haches de l’âge de bronze.

Les autres attraits de Saint-Mathurin

Les quarante haches de l’âge ont été révélées en 1889 grâce à un agriculteur et son tracteur. En fait, le soc de la charrue a accroché un grand vase en terre garni de haches de bronze.

Ces haches remontent à l’ère du Néolithique. Saint-Mathurin offre l’occasion de visiter l’élevage de daims de la Grennetière. A proximité, le château de la Millière date du 19ème siècle.

Actuellement, il accueille plusieurs chambres d’hôtes.

Les circuits possibles

Au niveau du balisage, il suffit d’emprunter le rouge et d’opter pour les panneaux « sentiers cyclables de la Vendée ». Ne manquez pas le circuit qui mène de la Clouzière, à la Ciboule en passant par la Bressaudière.

Toutefois, si la Ciboule est inondée, le parcours vers Vairé devient plus complexe.

Découvrez d’autres infos ici.  

Crédit Photo : communes.com & cholet.maville.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.