Un projet enthousiasmant est à l’étude pour Les Clouzeaux. Je vous propose plus d’informations concernant cette initiative.

L’inspiration provient de la commune d’Aubigny

Aubigny possède des jardins partagés depuis 2016. La nouvelle équipe municipale désire fournir une offre similaire dans les Clouzeaux.

Ce projet est initié avec l’association des jardins familiaux. Aubigny possède ce type de jardins partagés grâce au Conseil des sages.

Cette démarche permet aux résidents de la commune de profiter d’une parcelle de terre pour la culture de légumes.

Un succès d’estime avec les jardins partagés d’Aubigny

Les participants oeuvrent à la Civrenière pour cultiver la terre tout en échangeant des astuces de jardinage. 25 foyers ont pris part à l’idée.

Ils sont composés de familles et de retraités. En payant une cotisation annuelle de 20 euros, les jardiniers passionnés ont créé une association.

Le but est de favoriser la convivialité entre les membres. Actuellement, 80 m² sont occupés par 28 parcelles.

L’extension peut atteindre  50 parcelles.

La proposition similaire sur les Clouzeaux

La commune d’Aubigny et l’association veulent étendre le concept dans la commune déléguée les Clouzeaux . En effet, les adhérents d’Aubigny comptent quelques Cluzéens.

Pour connaitre l’intérêt des Cluzéens, une campagne de préinscription est lancée. Les personnes qui adhèrent au projet peuvent s’adresser à la Mairie ou écrire un mail.

Le repérage des terrains appropriés

Le projet est sous la houlette de Pierre-Jean Caillard, le président de l’association et Laurence Courtois, l’adjointe en charge de l’environnement. De nombreux terrains éligibles sont situés proches du bourg.

D’autres terrains ont été signalés par des élus de l’opposition.

A propos des jardins partagés

Un jardin partagé est un site commun destiné à la culture du potager. Le but est la production de nourriture.

L’idée est de favoriser le partage et la solidarité. Le jardin partagé peut accueillir des activités comme l’animation culturelle, éducative ou sociale.

Majoritairement établi en ville, le jardin partagé est sous la gestion et l’animation des résidents d’un même quartier. Les terrains sont souvent basés sur des friches, les toits d’immeubles.

Ce type de jardin peut être public ou privé. En général, les jardiniers font appel à des systèmes qui respectent l’environnement.

Le jardin partagé facilite les circuits courts, l’entretien d’espaces verts tout en créant un lien social. Les habitants des immeubles peuvent accéder à la terre cultivable grâce aux jardins partagés.

Pour leur part, les propriétaires des terrains profitent d’un lopin de terre qui bénéficie aux deux parties.  Découvrez d’autres sujets ici.

Crédit Photo : ville-data.com & vendee-tourisme.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *